Blog

Quand mon enfant rechigne à manger des morceaux… Par le Dr Laurence Plumey

Chers Parents,

Ce qui peut vous paraître simple ne l’est pas pour votre bébé. Tout d’abord, il y a l’apparition des dents. Les premières dents (les incisives) apparaissent vers 4 – 5 mois, mais la période d’éruption dentaire peut s’étendre jusqu’à 18 mois. Sans beaucoup de dents, pas facile de manger des morceaux !

Ensuite, il y a le passage de la succion à la mastication. Ce n’est pas un phénomène simple dont on décide de la date d’apparition à un âge donné. Le mécanisme qui fait passer les aliments de la bouche vers le fond de la gorge n’est pas le même que celui qui envoie quasi directement le lait du sein ou du biberon vers le pharynx pour y être dégluti. Ce stade de développement neuro musculaire permettant la déglutition de grumeaux puis de morceaux peut survenir, selon les enfants, entre 2 et 8 mois. Vous voyez que l’écart est grand.

Vous allez bien évidemment l’aider à évoluer en le sollicitant, sans que ce doive être des obligations ou des contraintes. L’évolution des textures se fera progressivement : du fluide à la purée épaisse, puis aux grumeaux puis aux morceaux – en veillant à ce que chaque étape ait été franchie et acceptée.

Si l’enfant rechigne avec les morceaux, pensez bien à éliminer le biais du goût. Quand on introduit de nouvelles textures, on peut être tentés d’introduire aussi de nouveaux aliments ; or, vous savez que les nouveaux goûts peuvent être la raison d’un refus (momentané). Donc, quand vous changez de texture, faites le de préférence avec des aliments que l’enfant aime.

S’il refuse alors qu’il aime les plats en petits pots par exemple (dont la texture est souvent très lisse et onctueuse), vous pouvez essayer de mettre votre recette dans un petit pot et non dans une assiette. Ensuite, quand il aura accepté votre recette, vous pourrez procéder, devant lui, au transfert du contenu du petit pot dans l’assiette en lui expliquant qu’il s’agit bien du même plat.

Enfin, ne vous inquiétez pas. Il finira bien par passer les différentes étapes. Ne soyez pas trop impatients. Laissez le évoluer à sa vitesse et faites de ces petits repas toujours des moments de plaisir partagé.

Si vous soupçonnez des troubles de l’oralité, vous pouvez lire le portrait de Véronique Leblanc à ce sujet.

Dr Laurence PLUMEY

Médecin Nutritionniste. Hôpitaux de Paris IDF

Professeur de Nutrition

Auteur de nombreux ouvrages grand public

image_printImprimer

Ajouter un commentaire