FAQ (Foire Aux Questions)

Questions les plus fréquemment posées sur la diversification alimentaire de bébé

Quand mettre des céréales dans le biberon ? 

Les farines infantiles (ou céréales) ne doivent pas être données à bébé avant 4 ou 5 mois et sur conseil de votre pédiatre (si votre bébé ne semble pas assez calé la nuit par exemple). En effet, elles pourraient favoriser un surpoids chez l’enfant si elles sont données en trop grande quantité et sans réel besoin de bébé. Vous pouvez donner de la farine ou des céréales avec du gluten, toujours sur recommandations de votre pédiatre.

A quel âge introduire les morceaux ? 

L’âge d’introduction des morceaux dépendra avant tout de bébé, de son évolution, de ses envies. On commence généralement à donner des petits morceaux vers 8/10 mois, en donnant une texture dite “moulinée” pour faire la transition avec la texture lisse. Mais bébé vous fera sentir s’il est prêt à passer à l’étape supérieure ! 

Par quel féculent commencer ? 

Les pommes de terre peuvent être introduites dès 4 mois.  

A partir de 6 mois, vous pourrez proposer du riz concassé, des petites pâtes, de la semoule. Les féculents sont indispensables à l’organisme de bébé, ils fournissent l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de ses muscles, son cerveau et son cœur. 
Ils permettent à l’organisme d’avoir de l’énergie toute la journée, et de provoquer un effet de satiété propice à une bonne qualité de sommeil non interrompu par la faim. 
Pendant de nombreuses années, il était préconisé d’introduire le gluten après 7 mois pour éviter les risques d’intolérance. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, au contraire, des études récentes ont montré que l’introduction de céréales contenant du gluten entre 4 et 6 mois permet de réduire le risque d’allergie future au gluten. 

Peut-on donner du fromage au lait cru ? 

NON ! Pas avant 3 ans. Ceci pour des raisons sanitaires. En effet, un fromage au lait cru a beaucoup plus de risques de contenir des bactéries potentiellement dangereuses pour un jeune enfant comme la listéria, ou les vecteurs de brucellose (surtout pour les fromages de chèvre ou de brebis au lait cru). Donc, proposez-lui uniquement des fromages au lait pasteurisé, il aura tout le temps de découvrir notre beau patrimoine de fromages plus tard… 

Concernant la croûte des fromages, enlevez-la. Elle est porteuse de nombreux germes. 

A quel âge introduit-on un repas du soir ? 

Là encore, il n’y a pas de règle. Certains bébés vont commencer le repas du soir à 6 mois quand d’autres ne le feront qu’à 10 mois ou plus. Il faudra donc veiller aux signes que vous donnera bébé. 

Le lait restant l’aliment principal de son alimentation jusqu’à 12 mois, si le biberon du soir lui suffit et qu’il ne montre pas de signes de “faim nocturne” alors pas de pression. Si le biberon ne suffit pas à le caler, alors pensez à lui proposer une petite purée avec des féculents afin que la faim ne le réveille pas. 

Par quel légume commencer ? 

Nous conseillons de commencer par les légumes verts, car ils sont plus durs à accepter que les légumes jaunes, oranges ou rouges qui sont par nature plus sucrés. Mais vous pouvez commencer par ce que vous voulez. 

Vous pourrez ajouter de la pomme de terre pour adoucir la texture ou pour rendre le goût plus doux.  

Mon bébé n’a pas de dents, puis-je lui donner des morceaux ? 

Pas besoin de dents pour manger des morceaux ! Vous avez déjà remarqué que lorsqu’un bébé sans dents vous mord le doigt, ça fait mal ?  

Ce qui est important c’est que bébé ait le réflexe de mastication. Et bien c’est grâce à la force de ses mâchoires que bébé va pouvoir manger des petits morceaux mous et bien cuits. Donc, si les dents ne sont toujours pas là, pas de panique, elles finiront par sortir ! 

Peut-on donner un yaourt à bébé ? 

Oui ! A partir de 5/6 mois, bébé va pouvoir découvrir le yaourt nature (on ne rajoute pas de sucre). Il est préférable de prendre des laitages au lait entier qui auront plus de matières grasses bénéfiques pour le développement du cerveau de bébé (pas d’allégé !). 

Yaourt classique ou spécial bébé ?  

Si bébé rechigne à prendre les 500 ml de lait infantile nécessaires par jour, alors les yaourts pour bébés seront intéressants car ils sont enrichis en fer, en acides gras essentiels et en vitamines. 

En revanche, si bébé prend bien le lait dont il a besoin, alors les yaourts classiques suffiront. 

Combien de temps se conservent des petits pots maison ? 

Tout dépend du mode de conservation ! 

Au réfrigérateur, c’est 48 heures maximum en filmant bien les préparations afin qu’elles soient totalement étanches. 

Sous vide, la durée de conservation peut aller jusqu’à 10 jours. 

Enfin au congélateur, technique la plus utilisée, on peut conserver les préparations jusqu’à 6 mois.  

Puis-je donner du lait de vache à bébé ? 

Il est moins cher, il est plus accessible, on en trouve dans toutes les grandes surfaces… oui, c’est sûr, le lait de vache présente des avantages MAIS tous les spécialistes sont formels, il ne devrait pas être consommé à la place du lait infantile par un nourrisson avant l’âge de 12 mois minimum. De plus, à partir de l’âge d’un an, idéalement, l’enfant devrait consommer du lait de croissance jusqu’à ses 3 ans.  

Le remplacement précoce du lait de suite par du lait de vache entraîne une baisse des apports en fer, acide linoléique, vitamines B9, C, D et E et une augmentation considérable des protéines. 

En revanche, le lait de vache peut être utilisé dans les recettes de cuisine, pour cuire un légume ou dans un gâteau.  

Dois-je peser les aliments pour bébé ? 

Chaque bébé est unique et aura des besoins différents. Les parents sont souvent perdus quant aux quantités à donner à bébé. On vous donne dans ce livre des tableaux avec les quantités indicatives, qui seront revues à la hausse ou à la baisse en fonction de l’enfant. Il existe même des petits outils pratiques pour vous aider à doser les aliments 😊 

Les 2 familles d’aliments importantes sont celles qui sont riches en protéines comme la viande, par exemple (qui ne doivent pas être surdosées au risque de fatiguer les reins de bébé) et les matières grasses qui ne doivent pas être oubliées. Attention aussi au sucre et produits sucrés. 

Il faut surveiller avant tout la courbe de croissance qui ne doit pas être cassée. Si tel est le cas, il faut le signaler à son pédiatre/médecin afin de voir ce qui ne va pas. 

Bébé ne veut plus prendre son biberon, que faire ? 

Avant 6 mois, il est très rare que bébé boude son lait. C’est peut-être une affaire de goût : variez les saveurs du biberon car le lait infantile nature peut ne plus lui convenir. Si refus, consultez votre pédiatre sans attendre. 

Après 6 mois, le refus de biberon correspond souvent au besoin de bébé de continuer à découvrir de nouvelles saveurs et parce qu’il a pris goût à vos bons petits plats, c’est une étape normale : bébé s’exprime et s’affirme ! Il peut prendre 2 repas complets par jour ce qui correspond au déjeuner et au diner.  

Cependant, il doit continuer de prendre 500 ml de lait infantile par jour pour son bon développement et éviter les carences en acides gras essentiels et en fer. Vous pouvez compenser en proposant des laitages comme les yaourts pour bébés ou des petits-suisses. Un yaourt de 125 g correspond à 150 ml de lait environ. 

Peut-on faire suivre un régime végétarien à bébé ? 

Envisager une alimentation végétarienne ou végétalienne pour un bébé n’est pas sans conséquence. Il faut en discuter avec votre pédiatre/médecin traitant et un nutritionniste spécialisé en nutrition infantile afin de pallier les carences de fer qui pourraient apparaître.  

Quand introduire les protéines ? 

Les protéines sont introduites à partir de 6 mois révolus. Les viandes, poissons et œufs apportent également beaucoup de vitamines et de fer qu’il est intéressant de varier. 

On apporte une seule source de protéines par jour au déjeuner (les reins de bébé étant encore trop immatures pour donner des protéines le soir). En somme, pas de viande à midi et le soir. Seulement un peu à midi, en respectant les quantités. 

On commence par 10 g de protéines à 6 mois, puis 20 g à 12 mois et 30 g à 3 ans. 

Puis-je donner des épices à bébé ? 

Oui ! Elles peuvent être introduites à partir de 5/6 mois lors de la préparation des petits plats pour bébé. Elles n’ont que des avantages car elles sont très riches en antioxydants (sous un faible volume) et initient l’enfant au plaisir de manger des épices. Plus tard, cela lui permettra de manger moins salé et donc de prendre soin de son système cardiovasculaire. 

Ne pas oublier que la famille des épices comprend aussi l’ail, l’oignon, l’échalote et les fines herbes… à volonté dans tous les plats ! 

A quel âge introduire les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots blancs, rouges…) ? 

S’ils sont très intéressants nutritionnellement parlant, il faudra attendre 15 mois minimum avant de les faire consommer à bébé. En effet, ils sont très riches en fibres et peuvent entraîner un inconfort digestif chez bébé dont le tube digestif est encore immature. 

Mon bébé a la diarrhée, quels aliments lui donner ? 

Les diarrhées chez bébé sont souvent bénignes, mais il convient de consulter votre pédiatre/médecin traitant si cela dure chez bébé.  

Il faut avant tout penser à hydrater bébé en lui proposant de l’eau très régulièrement. 

Privilégiez certains aliments comme la banane, la purée de carottes, le riz, les pâtes, les compotes pomme/coing ou pomme/banane. 

Evitez les aliments riches en fibres qui vont activer le transit. 

Mon bébé est constipé, quels aliments privilégier ? 

Là encore, il faut consulter au moindre doute et si la situation perdure. 

Pensez à bien hydrater bébé et à lui proposer régulièrement de l’eau. 

A l’inverse de la diarrhée, on va lui proposer des aliments riches en fibres : les légumes verts (épinards, haricots verts, blancs de poireaux…), les céréales complètes, les compotes de pomme/pruneaux ou pomme/rhubarbe. 

Doit-on donner de la viande tous les jours ? 

L’introduction de la viande permet à bébé de découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles recettes, mais il est tout à fait possible de s’en passer et de compenser en donnant des poissons et des œufs à la place qui couvriront tout aussi bien ses besoins en protéines. 

Plutôt féculents aux céréales complètes ou pas ? 

Les céréales complètes favorisent le transit qui est encore immature chez bébé. Il est donc préférable d’attendre 18 mois avant de lui en donner. 

A quel âge lui donner des biscuits ? 

A partir de 10 mois révolus si vous les faites maison et que vous limitez l’apport en sucre. Vous pourrez les garder dans une boite hermétique bien fermée pendant 48 h.  

Mais vous pouvez acheter dans le commerce des biscuits adaptés à l’alimentation infantile pour votre bébé. N’oubliez pas de lire les recommandations des industriels en ce qui concerne la conservation et surtout la date de péremption.  
Veillez à toujours rester proche de lui quand il mange ses biscuits, il arrive parfois que les bébés prennent de trop gros morceaux d’un seul coup. 

A quel âge peut-on donner du pain à bébé ? 

A partir de 7 mois révolus, que votre bébé ait ses premières dents ou pas. 
Bébé va suçoter ce petit morceau de pain qui soulagera ses gencives lors de la poussée de ses petites dents.  
Veillez à toujours rester proche de lui quand il mange son morceau de pain, il arrive parfois que les bébés prennent de trop gros morceaux d’un seul coup. 

Pourquoi donner des matières grasses à bébé ? 

Elles sont essentielles et apportent de l’énergie, des vitamines (A, D, E, K), des acides gras essentiels qui contribuent entre autres au bon développement du cerveau de bébé. Le lait maternel en contient et les laits infantiles en sont enrichis. 

Lorsque la part de lait (maternel ou infantile) se réduit dans l’alimentation, aux alentours de 7 mois, il faut alors commencer à ajouter des matières grasses variées dans son alimentation. Pas d’excès, mais pas d’allégé non plus ! 

Alternez les différentes huiles végétales en privilégiant l’huile d’olive et l’huile de colza (ou de noix) ou bien choisissez un mélange d’huiles végétales, vous pouvez aussi rajouter une petite noix de beurre de temps en temps dans la purée de bébé. 

Ces conseils ont été formulés avec l’expertise du Dr Laurence PLUMEY, Médecin Nutritionniste.