Résultats de la recherche pour : yaourt

Nous avons trouvé :

Si votre recherche ne vous convient pas, vous pouvez en faire une autre

Pour profiter pleinement de l’été avec vos bouts de choux, vous pourriez tout à fait prévoir un petit pique-nique avec bébé, dans un parc, à la campagne, au bord d’un lac ou d’une rivière voire même dans votre propre jardin ! Rien de mieux pour briser la routine et prendre le repas dans un contexte différent. En plus, pour les enfants qui ont des difficultés à manger au quotidien, ce sera peut-être l’occasion de mettre en place une nouvelle dynamique. Le fait de picorer apporte un côté festif au repas et permettra, quoi qu’il arrive, de créer de bons souvenirs ensemble ! Manger avec les doigts est également très important dans la découverte sensorielle des aliments et de l’alimentation de manière générale. À travers cet article, vous trouverez comment équilibrer votre déjeuner sur l’herbe et, cela, dès le début de la diversification alimentaire et, j’espère, plein d’autres conseils qui vous seront […]

C’est l’été ! Autrement dit une saison qui offre une multitude de fruits et légumes pouvant se déguster aussi bien crus que cuits… Même le reste de l’année, les crudités peuvent être proposées aux repas ! Pourquoi est-il intéressant, nutritionnellement parlant, de donner des crudités à bébé ? À partir de quel âge peut-on en donner ? Dans quelle quantité ? Quelles crudités et sous quelles formes ? Cet article va certainement vous aider à y voir plus clair… Intérêts nutritionnels des crudités Les fruits et les légumes sont naturellement constitués d’eau assurant ainsi une partie de l’hydratation quotidienne. La consommation de ces produits riches en eau, en été, aidera donc à limiter la déshydratation. Les crudités contiennent également plus de minéraux et de vitamines que les produits cuits. En effet, il existe une perte en vitamines et en minéraux avec la cuisson. Saviez-vous qu’il y a 2 à 3 fois plus de vitamine C […]

Les laitages (autrement dit : yaourt, fromage blanc, petit suisse) C’est une question que les parents se posent souvent : peut-on donner des laitages classiques (entendez au lait de vache ou de chèvre ou d’un autre mammifère) aux 0/3 ans ? Quelles sont les différences nutritionnelles avec les laitages destinés aux enfants en bas âge des rayons puéricultures (en dehors du rayon frais) ? Il faut savoir que les laitages pour bébés sont pratiques, ils se conservent à température ambiante et peuvent donc s’emporter facilement. Cependant, il y a encore peu de temps, ils étaient au lait infantile donc moins riches en protéines que les laitages classiques et par conséquent plus adaptés aux bébés. Mais il devient de plus en plus compliqué d’en trouver. Ils sont désormais réalisés à partir de lait de vache non modifié. Ils sont le plus fréquemment au lait entier garantissant un bon apport en matières grasses, indispensables à cette […]

Hello les boobzfriends ! Après vous avoir délivré les 16 commandements pour bien débuter son allaitement, je m’attaque à ce qui fait le plus de tort à cet acte pourtant physiologique et définissant l’être humain comme mammifères. L’allaitement a une mauvaise réputation pour bien des raisons mais la plupart sont erronées. Ces idées reçues et autres lieux communs que l’on se transmet depuis deux générations découragent certaines femmes d’allaiter leur bébé et c’est bien dommage ! Alors, info ou intox ? A vous de deviner si les affirmations suivantes sont de vraies informations sur l’allaitement que vous pourrez à votre tour transmettre ou si elles sont complètement fausses et qu’il faut les oublier. Allaiter c’est bien, mais ça fait mal. INTOX Sûrement pas ! Les bouts de sein peuvent être sensibles au tout début si c’est votre premier allaitement mais en aucun cas des tétées douloureuses ne sont la norme. Si ça fait […]

Votre enfant a bien profité de votre lait et des laits infantiles, durant la première année. Et voilà qu’en attaquant sa deuxième ou troisième, bébé refuse le biberon de lait, même délicieusement chocolaté. S’assurer d’abord qu’il ne s’agisse pas d’un problème de conditionnement. Il était habitué à une petite tétine molle et chaude et le voilà qui doit affronter un bol dur et froid… Quoi qu’il en soit, et si vraiment, il s’agit d’un problème de goût, pas de panique. Les autres laitages sont là pour éviter que votre bébé ne manque de calcium. En effet, question équivalence, il y a autant de protéines et de calcium dans un pot de yaourt que dans un verre de lait de 150 ml. Sachez qu’entre 1 et 3 ans, un enfant a besoin de 500 mg de calcium par jour, pour sa croissance et son développement. Le lait en contient 120 mg […]

Questions les plus fréquemment posées sur la diversification alimentaire de bébé Quand mettre des céréales dans le biberon ?  Les farines infantiles (ou céréales) ne doivent pas être données à bébé avant 4 ou 5 mois et sur conseil de votre pédiatre (si votre bébé ne semble pas assez calé la nuit par exemple). En effet, elles pourraient favoriser un surpoids chez l’enfant si elles sont données en trop grande quantité et sans réel besoin de bébé. Vous pouvez donner de la farine ou des céréales avec du gluten, toujours sur recommandations de votre pédiatre. A quel âge introduire les morceaux ?  L’âge d’introduction des morceaux dépendra avant tout de bébé, de son évolution, de ses envies. On commence généralement à donner des petits morceaux vers 8/10 mois, en donnant une texture dite “moulinée” pour faire la transition avec la texture lisse. Mais bébé vous fera sentir s’il est prêt […]

On pense toujours aux enfants mais pas beaucoup à la mère ! Pourtant une maman fatiguée, qui dort peu et qui mange mal est moins réceptive lors des tétées et peut avoir un lait de moins bonne qualité. Par ailleurs, le stress peut influencer la lactation. Par conséquent, tout en prenant grand soin des besoins de son bébé, il est important de prendre soin de soi en veillant à la qualité de son sommeil et de son alimentation. Question sommeil, il faut bien avouer « qu’il en a pris un coup » S’il était profond, il est devenu superficiel et sujet aux micro réveils à la moindre inquiétude. Sans compter les tétées nocturnes pour les affamés, et même si le père se propose de donner le biberon, la mère sera toujours inquiète. Ce sera comme cela maintenant et… pour la vie. Si vos nuits sont trop courtes (moins de 7 heures) […]

Chers Parents, A chaque âge ses problèmes. Chez le nourrisson Le risque de carences est très faible tant qu’il est nourri au lait de sa mère (exclusivement jusqu’à 5 – 6 mois) et/ou avec un lait infantile pour nourrisson (1er âge, de la naissance à 4-5 mois) ou un lait de suite (de 4-5 mois à 12 mois). Ces laits infantiles sont en effet conçus pour apporter à l’enfant l’essentiel de ses besoins nutritionnels quand ils sont consommés à raison d’au moins 500 ml par jour (l’équivalent de 2 ou 3 biberons par jour). Au moment de la diversification alimentaire, les faibles quantités d’aliments introduits progressivement ont peu d’impact sur les apports nutritionnels ; ceux ci sont surtout assurés par le lait infantile. Ainsi tant que l’enfant en boit suffisamment, il est protégé des carences. En revanche, toute substitution de ces laits infantiles par un lait de vache (ou de chèvre […]

POURQUOI C’EST BON LA BANANE ? Vous bénissez la banane car elle ne vous pose aucun problème d’acceptation par vos chérubins. Et pour cause, à leurs yeux, elle a toutes les qualités gustatives : pas d’amertume, pas d’acidité et un délicieux goût sucré qui fond en bouche. Ils en mangeraient bien toute la journée ! Pour autant, faut-il en donner aussi souvent que cela ? Voyons un peu plus en détail… Attendu que la banane peu mûre est très peu digeste (elle contient surtout de l’amidon), il faut surtout la manger mûre et cela tombe bien car c’est à ce moment qu’elle développe sa saveur sucrée. En effet, sous l’action des enzymes de maturation, l’amidon est digéré et libère toutes les molécules de glucose qui le composent, donnant ainsi au fruit sa saveur sucrée caractéristique. Ainsi la banane contient 20% de sucres naturels – comparativement aux 9% de sucres d’une […]

Chers Parents, L’allergie aux protéines de lait de vache ne concerne certes que 5% des enfants, mais reconnaissons que quand cela vous tombe dessus, c’est un peu comme un coup de tonnerre dans un ciel serein ! Vous vous posez alors beaucoup de questions : qu’est ce que c’est que cette allergie, pourquoi c’est arrivé à mon enfant, comment faire maintenant et combien de temps cela va durer ? Commençons par la dernière question car c’est la bonne nouvelle : ce cauchemar ne durera « le plus souvent » que 3 à 4 ans. Dans 90% des cas, elle disparaît vers l’âge de 3 à 4 ans. On peut d’ailleurs accélérer le processus de guérison par une politique bien encadrée sur le plan médical de réintroduction accoutumance  (désensibilisation) sous le contrôle de l’allergologue (ne pas improviser chez soi). Qu’est donc cette allergie ? Votre enfant était sans doute génétiquement programmé pour être allergique aux […]