Blog

L’hydratation des bébés par le Dr Laurence Plumey

Chers Parents,

Heureusement nous ne sommes plus en canicule, mais nous sommes néanmoins encore en été et la question des boissons se pose toujours : quelles quantités et en dehors de l’eau et du lait puis je donner d’autres boissons à mon bout’chou… bref autant de petites interrogations qui peuvent vous tarauder et auxquelles je vais me faire le plaisir de vous répondre.

Tout d’abord, assurer à son enfant un apport d’eau suffisant est absolument essentiel car le corps de votre bébé contient 75% d’eau ! Un record inégalé car le nôtre n’en contient que 60 à 65% ! Autrement dit un enfant de 8 kilos contient 6 litres d’eau. Il en perd tous les jours entre 700 ml et un litre (urines, selles, sudation, air expiré …) voire davantage en cas de grosses chaleurs, de fièvre et de diarrhées ; dans ce cas, ces pertes peuvent aller jusqu’à 2 litres d’eau par jour soit le 1/3 du poids de son corps. Vous comprenez mieux pourquoi un tel déficit peut rapidement avoir de graves conséquences sur sa santé.

Mais revenons-en à notre bébé en bonne santé qui, en climat tempéré, a besoin quasiment de son litre d’eau quotidien, de la naissance jusqu’à un an. Les quantités augmenteront par la suite.

COMBIEN D’EAU PAR JOUR…

De sa naissance jusqu’à la diversification alimentaire, le lait sera son pourvoyeur essentiel de liquide ; en moyenne, un enfant allaité ou au biberon atteint rapidement le rythme de croisière de 800 ml de lait par jour, voire un peu plus. Ensuite, au moment de la diversification alimentaire, la quantité de lait consommée baisse à une moyenne de 500 ml de lait par jour (en 2 ou 3 biberons) ; il faudra donc compléter par 400 à 500 ml d’eau, soit minérale faiblement minéralisée de type Evian ou Volvic – ou en eau de source de type Cristaline, soit de l’eau de robinet après avoir vérifié qu’elle soit bien pauvre en nitrates (informations détenues par la Mairie) comme c’est le cas dans la majorité des régions de France ; elle est bien évidemment potable.

Pour celles qui souhaitent allaiter au delà de 6 mois, les biberons d’eau seront néanmoins les bienvenus car la quantité de lait est amenée à diminuer sans que la mère connaisse exactement  la quantité de lait réellement tétée par l’enfant.
Il faut donc régulièrement proposer à l’enfant des petits biberons d’eau, fraîche et régulièrement renouvelée. S’il a soif, il boira. Ce geste est particulièrement important en cas de chaleurs, fièvre, diarrhées et vomissements.

A partir de l’âge d’un an et jusqu’à 3 ans, l’enfant aura besoin de près d’1,5 litre d’eau par jour, dont 400 à 500 ml seront apportés par les aliments ; il restera donc toujours à fournir environ 1 litre d’eau via le lait et l’eau des autres boissons. A partir de l’âge de 7 à 8 ans, l’enfant devra boire environ 1,5 litre d’eau par jour comme les adultes.

SOUS QUELLE FORME…

Nous avons vu que le lait et l’eau sont les principales boissons du nourrisson et du jeune enfant. Mais la tentation existe de lui donner parfois d’autres boissons :

  • Jus de fruits ? Pourquoi pas ! Autrefois on donnait très tôt du jus d’orange aux enfants car il leur apportait la vitamine C que le lait ne contenait pas ; maintenant les laits infantiles contiennent toutes les vitamines. Le jus d’orange n’est donc plus nécessaire sur le plan nutritionnel. En revanche, il est intéressant de faire découvrir de nouveaux goûts à l’enfant ; donc pourquoi pas quelques gorgées de jus de fruits, en complément des biberons ou verres d’eau. Vous pouvez soit presser le fruit, soit le prendre en bouteille 100% pur jus car il ne contient pas de sucres ajoutés (comme tous les jus de fruits). En revanche, ne l’habituez pas à avoir son biberon de jus de pomme à siroter toute la journée car vous risqueriez, entre autres, de le déshabituer du goût de l’eau.
  • Sodas ? Cela peut vous faire rire, mais j’ai déjà vu des enfants dont le biberon contenait du soda ! Inutile de vous préciser que la réponse est non. Un verre de soda contient 4 morceaux de sucre ; c’est énorme pour un nourrisson et un jeune enfant. Et ne parlons pas du risque de caries.
  • Sirop dans le biberon ? Pourquoi donc ajouter du sucre à l’eau… Sachez que l’enfant aime l’eau ; il sent instinctivement qu’elle est bonne pour lui et qu’elle étanche bien sa soif. Ce sont souvent les parents qui n’aiment pas l’eau qui ajoutent du sirop dans le biberon de l’eau pensant lui faire plaisir. L’enfant n’a rien demandé et pourtant on l’habitue à boire sucré. Cette habitude ouvre grand la porte aux comportements déviants des enfants par la suite, et donc au surpoids et aux caries.

Encore une recommandation : ne laissez pas un enfant s’endormir avec un biberon de lait dans son lit le soir ; le lactose du lait est un sucre que les bactéries adorent transformer en acide faisant ainsi le lit des futures caries dentaires.

En conclusion : le biberon d’eau fraîche à disposition de l’enfant toute la journée, c’est ce qu’il y a de mieux ; il saura en faire un très bon usage !

Dr Laurence PLUMEY

Médecin Nutritionniste. Hôpitaux de Paris IDF

Professeur de Nutrition

Auteur de nombreux ouvrages grand public

Ajouter un commentaire