Blog

L’automne, le temps des purées et soupes pour bébé, par le Dr Laurence Plumey

Chers Parents,

En cette belle saison d’automne qui commence, et si nous parlions des légumes, de purée et de soupe ? Profitez en effet de cette période bénie qu’est la diversification alimentaire pendant laquelle les enfants aiment manger des légumes – et faites le d’autant plus que les études montrent que plus on habitue un enfant tôt à manger très souvent des légumes, plus on augmente ses chances de les aimer par la suite. Certes, ce n’est pas une garantie, mais une chance supplémentaire qu’on lui offre.

Entre la purée de légumes et la soupe, il n’y a qu’une question de texture et de dilution. L’enfant aime la purée et vous en profiterez pour lui proposer des purées de différentes couleurs et de différents goûts. Au delà de la classique purée de haricots verts, vous pouvez aussi lui proposer des purées de carottes et de panais, de pommes de terre et de betterave, de potimarron, de brocoli, de chou fleur, de cresson et de panais, de céleri, de potimarron et de châtaignes…  La purée de légumes a l’avantage d’être facile à digérer car les fibres des légumes ont été broyées – tout en apportant à l’enfant les vitamines, minéraux, oligoéléments et antioxydants des légumes qui la composent.

Vous pouvez la proposer au déjeuner en accompagnement d’un peu de viande, de poisson ou d’œuf (à partir de 7 mois) mais aussi le soir, et dans ce cas sans sources de protéines (celles ci ne seront à donner également le soir qu’à partir de l’âge de 10 ans).

UN PETIT CONSEIL

Si vous voulez que votre enfant fasse une bonne nuit de sommeil (ce qui vous arrangera aussi), proposez lui une purée assez compacte avec autant de pommes de terre que de légumes – et terminez le repas avec une compote (sans sucre ajouté). La bonne charge glucidique de ce dîner lui permettra de bien dormir sans être réveillé par la faim.

Encore un petit conseil : puisque vous préparez une purée épaisse pour votre bébé, gardez la même base, soit pour la servir aussi aux adultes en accompagnement du plat principal soit diluez-la au jus de cuisson des légumes pour en faire une soupe. Les adolescents apprécieront beaucoup ! Et après tout, c’est le moment de la soupe de potiron dont le goût subtilement sucré plait à quasiment tous !

Dr Laurence PLUMEY

Médecin Nutritionniste. Hôpitaux de Paris IDF

Professeur de Nutrition

Auteur de nombreux ouvrages grand public

Commentaires

  • 31 octobre 2018
    reply

    Emma Devaux

    Bonjour merci pour ce site.
    Avez vous une newsletter ?
    Comment s’inscrire ?
    Emmanuelle Devaux

Ajouter un commentaire