Blog

Faut-il donner de la viande à son bébé ? Par le Dr Laurence Plumey

Chers Parents,

La viande suscite des interrogations auprès des consommateurs, sous l’impulsion des mouvements végétariens et végétaliens et des événements sanitaires récents. Au point, pour certains parents, de s’interroger sur la nécessité de donner de la viande à son bébé.

Sur le plan nutritionnel, il n’y a pas de nécessité car cette viande lui est donnée, entre 6 mois et 12 mois, en très petites quantités (à raison de 10 g à 6-7 mois puis 20 g par jour à 1 an). Cette faible quantité lui apporte certes environ 4g de protéines (il lui faut 10 g de protéines par jour) mais très peu de fer et de vitamines du groupe B. Ces protéines peuvent au demeurant être tout à fait remplacées par une petite quantité similaire de poisson ou un peu d’œuf.

En réalité, l’introduction de la viande lui permet surtout de découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles recettes, dans la logique de la découverte de son alimentation future qui, dans les règles d’une alimentation variée et équilibrée, contient de la viande, du poisson et des œufs.

Donc, que les parents végétariens se rassurent ; l’absence de viande chez un enfant ne compromet pas son développement et sa croissance ; il est toutefois nécessaire de la remplacer par des œufs et du poisson (certains végétariens mangent du poisson) car ceux ci contiennent également du fer et des Oméga 3.

Quant aux patents qui aiment la viande, qu’ils continuent d’en donner à leur enfant en respectant les quantités suivantes : 20 g par jour à 1 an – 30 g par jour à 3 ans – 40 g par jour à 4 ans …. 90 g par jour à 9 ans et 100 g par jour à 10 ans et plus. Sur les 7 repas de la semaine (ne pas prévoir de viande, ni poisson ni œufs le soir), prévoir 2 ou 3 fois de la viande, 2 ou 3 fois du poisson, 2 ou 3 fois des œufs. Varier viande rouge (steak haché bien cuit, ils adorent) et viande blanche (poulet, jambon, veau …). Jamais de viande crue ou très peu cuite.

La leçon de cette histoire : il n’y a pas d’obligation à donner de la viande à son bébé. Celle-ci est plus utile à la découverte de nouveaux goûts qu’à un réel apport nutritionnel car chez le nourrisson les quantités doivent rester faibles (au maximum de 20 g par jour) ; en revanche, poisson et œufs figureront à son petit menu. Mais si vous avez plaisir à lui faire déguster un peu de bon steak haché cuit et de qualité, faites le aussi sans hésiter.

Dr Laurence PLUMEY

Médecin Nutritionniste. Hôpitaux de Paris IDF

Professeur de Nutrition

Auteur de nombreux ouvrages grand public

 

Ajouter un commentaire

5% de réduction sur tout le site avec le code ENMAIFAISCEQUILTEPLAIT jusqu’au 31 mai à minuit.