Blog

Petits pots : bio ou pas bio ? Par le Dr Laurence Plumey

Chers Parents,

A l’heure où nous voyons exploser l’offre du Bio, vous qui ne voulez que le meilleur pour votre enfant, seriez bien tentés de céder à la tentation.

Et si nous n’achetions que des petits Bio ? La vraie question est donc la suivante. Y a-t-il réellement une différence avec les petits pots classiques ?

Et à votre grande surprise, je vous répondrai : quasiment pas.

En effet, la réglementation des petits pots et plats pour l’alimentation infantile réservée aux enfants de moins de 3 ans, est tellement sévère qu’ils sont déjà quasiment Bio.

Pas de pesticides, pas de nitrates, pas d’additifs… et des conventions très rigoureuses signées avec les agriculteurs. En somme, soyez rassurés. Je dirais même plus qu’ils sont plus protégés des contaminants extérieurs que les légumes frais achetés au Marché (non bio…).

Toutefois soyons raisonnables. Si vous avez envie de préparer une purée de potiron avec un beau légume fraîchement acheté à votre commerçant adoré, allez-y. Faites-vous plaisir et bébé appréciera énormément.

Mais en revanche, question carotte et épinard (s’ils ne sont pas bio), je vous recommande plutôt les petits pots. Ils seront moins chargés en nitrates. Au demeurant, ne faites pas trop de fixation sur les nitrates. Ils ne vont pas intoxiquer votre enfant.

Le seul problème que l’on peut rencontrer avec les nitrates est leur éventuelle transformation en nitrites quand l’aliment est contaminé par des bactéries, du genre la purée de carottes qui reste à température ambiante pendant 24h. Donc, ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que si vous préparez vos plats vous même, soyez très vigilants sur l’hygiène.

Par ailleurs, ayez toute confiance sur la qualité sanitaire des petits pots et petits plats pour bébés. La réglementation est très stricte. Quant à Bio ou pas Bio, sachez que le non Bio est quasiment au même niveau de sécurité sanitaire que le Bio. Donc, à vous de voir …

Encore un conseil, si le petit pot n’est pas terminé, jetez-le (ou terminez le vous même ! Miam !). Ne le gardez pas car les bactéries sont très gourmandes !

Dr Laurence PLUMEY

Médecin Nutritionniste. Hôpitaux de Paris IDF

Professeur de Nutrition

Auteur de nombreux ouvrages grand public

image_printImprimer

Ajouter un commentaire