Blog

Le frein restrictif chez bébé

De nombreux bébés, enfants ou même adultes ont des freins restrictifs sans le savoir. Ils peuvent pourtant altérer les capacités de succion d’un nouveau-né, rendre difficile la mise en place de l’allaitement voire le rater ou bien rendre la mastication difficile. Que faire en cas que frein chez bébé ?

Alors qu’est-ce que les freins restrictifs ?

Un frein est une membrane muqueuse, qui attache la langue au plancher buccal. Il a un rôle crucial dans la mobilité de la langue et le développement oro-facial. Il y a également le frein de lèvre ainsi que d’autres freins.
Il existe 4 types de freins de langue (en allant du plus antérieur au plus postérieur).

frein bébé

Quels sont les signes possibles d’un frein chez bébé ?

  • La succion de votre bébé peut être laborieuse (biberon difficile ou tétée compliquée)
  • L’allaitement peut être difficile à mettre en place. Pour la maman = crevasses, mauvaise prise du mamelon, mastites, engorgement, canaux lactifères bouchés, baisse de lactation etc… Pour bébé = claquement de langue lors des tétées, bébé qui ventouse mal, ampoule sur les lèvres, prise de poids insuffisante, reflux, petite ouverte de bouche etc…
  • Bébé peut avoir des troubles digestifs : du reflux, des gaz, des maux de ventre
  • Des tensions musculaires peuvent se créer
  • Bébé peut avoir une hypersensibilité orale, un nauséeux antérieur
  • Bébé peut avoir du mal à boire son biberon etc…

Que peut-il se passer si on ne diagnostique pas le frein chez bébé ?

  • Le développement oro-facial ne se fait pas correctement. Cela signifie que le palais de bébé peut être creux/ogival, le menton risque d’être reculé (rétrognathie) mais il y aussi un risque de prognathie (menton en avant)
  • La langue peut manquer de mobilité
  • Il peut y avoir un impact sur l’articulé dentaire
  • Les mâchoires ne se développeront pas correctement (elles peuvent être trop étroites)
  • Risque de respiration buccale
  • Infections ORL à répétitions plus propices
  • Rétrécissement des cavités nasales
  • Problèmes dentaires
  • Possibles troubles articulatoires
  • Hypotonie oro-faciale
  • Troubles de l’oralité
  • Difficultés de mastication

Alors que faire si nous suspectons des freins restrictifs ?

Il faut consulter des professionnels formés afin de pouvoir y remédier et se faire aider.
Vous pouvez vous orienter vers une consultante en lactation IBCLC formée, un ORL spécialisé, un orthophoniste formé, certains chiropracteurs également formés pour effectuer un bilan et le diagnostic de freins restrictifs.
Une rééducation devrait être faite ensuite durant plusieurs mois.

Source : Allaitement et freins lingual et labial, Brian Palmer, DDS. European Archives of paediatric dentistry, 2011

Fanny Abadjian
Orthophoniste
DU oralité/déglutition
Membre du réseau DME international

Ajouter un commentaire